Elodie Ballé (la cabane d’Elo)  ayant sorti un  livre il y a quelques temps déjà, j’avais envie de la contacter pour lui proposer d’être mon invitée sur Cartonrecup et parler de sa vie de cartonniste.

Fauteuil Oeuf en carton

 

Nous nous sommes donc entretenus à distance pendant quelques minutes. Non seulement nous avons parlé de son livre mais également de l’activité de cartonniste. Est-il possible de vendre ses meubles en carton ? Elodie nous explique tout.

Ci-dessous la retranscription de cet interview que je vous propose de découvrir. Vous pourrez ainsi découvrir son monde, ses débuts, comment elle fait pour développer son activité an tant que cartonniste, les difficultés qu’elle rencontre pour gérer son entreprise etc …

 

Mario : Bonjour Elodie j’ai acheté ton livre … ça te fait déjà un premier client !

Elodie : super… tu as eu le temps de le feuilleter un petit peu ?

M Je l’ai passé en revue rapidement mais il faut que j’étudie ça de plus près. Sinon comment se porte la vente de ton livre ?

E Mon éditeur est satisfait pour le moment tout se passe bien!

M Je pense que ça va marcher, car il est bien placé sur amazon

E oui c’est ce que j’ai vu hier, il n’y a pas de commentaire mais j’ai vu qu’il ne restait plus qu’un exemplaire

M Moi je pense qu’il se vendra encore plus lorsque tu auras des retours de tes lecteurs et des commentaires.

E Oui je pense que c’est ça

M En fait je n’ai pas vraiment préparé de questions. Je suis allé sur ton blog pour voir un peu ce que tu faisais. On s’était déjà contacté au moment ou je t’avais proposé de participer à un livre sur la finition, tu te rappelles ? quant vous avez tous participé. J’avais mis quelques photos qui avaient bien plu.

Toi tu vis de ton activité du carton ?

E Oui ça y est, depuis début septembre, avant non. Je suis à temps plein sur mon activité en fait depuis début septembre.

M Ton activité démarre bien ou c’est difficile ?

E Ca va, je ne me plains pas, les gens appellent. Il faut un peu se montrer un peu partout, ça prend du temps. Je démarche beaucoup moins qu’avant, maintenant les gens téléphonent plus souvent.

M j’ai regardé un peu tes débuts, comment tu as commencé dans le carton. Tu peux me résumer comment t’es venu l’idée de te lancer dans le carton ?

E  En fait, j’étais étudiante et j’avais besoin de me meubler et ce à moindre coût. J’avais une copine qui avait fait un stage d’une journée. J’ai à mon tour fait ce stage là  et je me suis complètement meublé comme ça. J’avais fait des études d’animation environnement, même si dans l’optique ce n’était pas pour faire des meubles en carton ou faire des ateliers, ça se rejoignait c’était lié. Je n’ai pas fait le BTS dans l’optique de faire des animations en carton mais je pensais plus à faire des animations en ferme pédagogique. Mais bon les places sont chères et il y en a très peu sur le marché. Donc étant sans boulot je me suis dis, pourquoi  ne pas tenter de vivre en fabriquant des meubles en carton. Au début je l’ai fait en parallèle d’un autre boulot qui s’est terminé fin août.

M mais tu avais fait des formations de meuble en carton aussi par ton boulot ?

E non non je faisais un autre boulot qui n’avait rien à voir. Je gardais des enfants, rien à voir…

M Carrément

E La maman des enfants que je gardais avait tous ses mercredis de libre ainsi que plusieurs congés scolaires, ce qui m’a permi d’avoir pas mal de temps libre pour lancer cette activité. J’ai eu 2 ans 1/2 pour me faire connaitre et depuis début septembre je le fais à temps complet. Je ne fais plus que ça.

M mais comment t’as fait pour te faire connaitre, tu organises des petits stages ?

E non, j’ai fait pas mal d’expos, des salons, des marchés de noël. Ce qui m’as permis de me faire connaitre. J’habite Nantes je fais beaucoup d’expo sur  Nantes. J’ai fait des articles dans les journaux, envoyé des mailings, envoyé de la com… Avec tout ça on arrive à avoir quelques clients et quelques prestations.

M mais tu trouves plutôt des clients qui t’achètent des meubles ou ton activité est plutôt basée sur des formations ?

formation meuble en carton

E c’est moite moite, c’est plutôt peut-être donner des formations, des animations. Car le souci des meubles en carton c’est que c’est long à faire

M et donc c’est cher, les heures de travail ne sont pas payées c’est pour ça. Au vue  du temps que tu passes ce n’est pas payé. Moi j’ai un boulot et je fais ça en loisir, je vois le temps que j’y passe.

E C’est sûr ça prend du temps et c’est compliqué de vendre des meubles, car les gens ne veulent pas mettre cette somme là dans des meubles en carton, ils préfèrent acheter des meubles en bois

M oui je sais, quant je montre mes meubles, les gens ça leur plait, ils me disent que c’est joli mais est ce que c’est solide ? Ils préfèrent acheter des meubles en bois. C’est souvent les mêmes choses idées préconçues qui reviennent…

E oui c’est ça. Sauf si c’est un meuble spécifique, qu’ils ne trouvent pas dans le commerce. Un meuble qui doit s’imbriquer pile poil dans un petit coin là par contre les gens sont plus ouverts au fait que ce soit un meuble en carton.Ils comprennent qu’on peut mieux s’adapter au recoin avec un meuble en carton et donc sont plus ouverts à ce que ce soit un meuble en carton.

M tu travailles aussi avec des entreprises ?

E comment ça ?

M  Avec des entreprises pour la décoration de leur vitrine ou des choses comme ça

E j’en ai jamais faites. J’ai essayé de démarcher mais pour le moment je n’ai pas encore eu l’occasion de faire dans cette optique là. J’ai pas mal de mobilier en kit, ça ça fonctionne bien avec les entreprises pour leurs expos, des trucs comme ça.J’ai quelques commandes, c’est assez aléatoire.

M en fait c’est l’ensemble qui fait que ça fonctionne ou non . Un peu de stages, de ventes etc…

E oui c’est ça

M C’est assez courageux de lancer un projet de cette sorte, c’est compliqué et ça demande beaucoup de travail.

E oui c’est vrai que c’est beaucoup de travail, c’est pour ça que j’essaie de grouper le côté animation.

M ça touche plus de personnes et donc le taux horaire est plus intéressant

E oui je peux faire des tarifs plus intéressants quant c’est un groupe.  C’est plus cher quant c’est un stage individuel. Pour le groupe le taux horaire devient plus intéressant et tout le monde s’y retrouve. Il existe plusieurs formules.

M est ce que tu avais fait un stage avant de commencer ?

E oui car j’ai feuilleté des livres, mais il n’est pas évident de décrypter ce qui y est écrit. Ils sont bien expliqués mais il vaut mieux commencer par du concret, c’est ce que je conseille.

Aujourd’hui quant on me demande “mais même si j’ai jamais fait de meuble, avec votre livre je peux y arriver ?” “oui, tout est indiqué pas à pas, mais bon c’est quant même mieux de faire un stage et de le voir visuellement

M et toi tu l’avais fait chez qui ton premier stage ?

E chez une dame qui habitait à côté de chez moi, mais bon, je crois qu’elle a arrêté, elle n’est pas connue du tout dans le milieu

M l’important c’est d’avoir les bases au début après le reste s’apprend… Moi au début j’ai tout fait avec des bouquins et avec ce que j’avais glané sur internet. Je faisais partie d’une association d’échanges de services “Le Sel” je sais pas si tu connais ?

E oui

M j’ai sympathisé avec une dame qui faisait des meubles en carton et qui m’a montré quelques bases, quelques petits trucs pour commencer. Le reste je l’ai appris par moi même dans les bouquins. On apprend beaucoup de choses en pratiquant…

E oui, plus tu fais de meubles, plus tu te rends comptes de tes erreurs et tu t’améliores

M oui et des erreurs tu en fais pas mal surtout au début !

pour en revenir à ton bouquin, je l’ai trouvé bien, il est pas mal fait. Je le trouve un peu cher mais bon je pense que c’est normal vu la fabrication etc…

E oui, c’est ça et ce n’est pas moi qui ai décidé du prix c’est l’éditeur!

M je pense bien

en tout cas je le trouve chouette, je vais essayer de faire un ou deux meubles comme tu le conseilles et je verrais si les explications sont claires

(rires…)

Tu as créé ton livre toute seule, le texte, les photos et tout … ou tu as fait appel à un photographe ?

E l’éditeur a fait venir un photographe en fait. J’ai emmené mes meubles dans une maison que l’éditeur avait louée et qui se prêtait bien au thème et aux meubles du livre. Le photographe et une styliste sont venus dans cette maison et ont fait la mise en page.

M En effet les prises de vues sont très belles.

E oui je suis assez contente du résultat

M et pourquoi les années 70 ? c’est un truc qui te branche bien ?

E je cherchais un thème, je voulais un livre à thème qui sort du lot. Le thème des années 70 me plait bien et c’est un thème qui est à la mode depuis quelques années. Je trouvais pas mal d’aborder ce thème dans mon livre, d’axer un peu plus les meubles.

M tu as rencontré des problèmes avec tes premiers meubles ou c’était facile ?

E le tout premier meuble c’était durant mon stage une table de chevet, mon deuxième meuble c’était une table basse. Des soucis oui et non, en fait il était un peu complexe je voulais des tiroirs qui s’ouvrent des deux côtés. Du coup, le même tiroir devait s’ouvrir de part et d’autre et la manipulation n’était pas fluide, ça restait un peu accroché, ça frottait, mais bon…

M on y arrive toujours. Moi, pour le robot R2D2 que j’ai fait, j’ai galéré comme pas permis… Ma fille m’avait demandé si je pouvais le lui faire et j’avais dit “pas de souci”. Après je ne pouvais plus faire marche arrière.

E mais tu as mis des tiroirs ?

M oui, le haut c’est un saladier, j’ai galéré pour le peindre, et mettre des autocollants, c’est compliqué de les coller dans l’arrondi.

E je m’en doute

M et toi actuellement tu travailles sur un meuble particulier  ?

E sur une table basse, gigogne, en fait deux tables qui s’emboîtent. C’est une commande pour un client, qui quant il reçoit du monde souhaite agrandir la table, d’avoir une surface plus importante pour poser les verres.

M tu travailles et tu t’organises comment quant tu as plusieurs commandes à la fois, comment tu fais pour les délais ?

E pour le moment ça n’est jamais arrivé. En général, les commandes s’enchaînent bien. J’ai un appel pour une nouvelle commande quant je suis en train de terminer le meuble en cours. J’ai des commandes suite à des expos, mais aussi grâce aux articles que j’ai fait paraître dans les journaux. J’ai des demandes pour des meubles ou objets particuliers, spécifiques.

M bon ce qu’il y a de bien c’est que tu n’as pas de limites, tu peux tout réaliser. C’est juste une question de temps et de budget

E oui. Ce qu’il y a de difficile c’est dévaluer le temps. Des fois quant tu as réalisé le meuble tu te rends compte que t’avais sous évalué le temps et donc tu es en dessous du prix annoncé.

M tu es auto entrepreneur ?

E Oui. J’achète des articles avec tva et je les revends aux clients sans tva, je dois facturer en ht. Au début, si tu as droit aux aides tu as une réduction des cotisations les 3 premières années. Tu es obligé de suivre la formation à la chambre des métiers un stage “de préparation” sauf si tu as un bac +2 ou de gestion (150 €) l’inscription est gratuite. Pas de chiffre (il y a un plafond vente 82 000 € et 32000 € prestation) pas de cotisation sauf la CFE (mais dispensé les premières années).

Pour la finition de tes meubles c’est toujours du papier soie ou du papier kraft ?

E oui, je prends essentiellement des serviettes en papier que je froisse. Comme moi je suis toujours sur du carton de récup (c’est mon côté un peu écolo) les cartons ne sont pas toujours joli, et les serviettes permettent de cacher les défauts. Mais j’utilise du papier kraft quand le client veut absolument un meuble lisse, je m’arrache un peu plus les cheveux mais bon…

M moi j’utilise également de l’enduit, mais ce qui marche le mieux c’est le carton gris. C’est une autre technique mais ça me convient mieux.

Quel est ton meuble préféré, celui dont tu es le plus fière ?

E un des derniers un fauteuil assez cubique. Je l’ai fait pour le hall d’accueil de l’entreprise qui me fournit les cartons. Comme ils me donnent toutes sortes de carton, j’ai voulu faire un meuble avec toutes les sortes de carton qu’ils me donnent et qu’ils soient apparents. Pour les accoudoirs j’ai utilisé du carton alvéolaire et du coup ça fait un motif.

Fauteuil en carton

M il est sur ton blog ?

E oui mais du coup il est en aspect brut. Je voulais que les clients puissent voir ce qu’on pouvait faire avec leurs cartons que je récupérais. Je leur ai donc gardé leur état brut, mais sans inscription.

M ok j’irais voir sur ton blog ton fauteuil préféré, promis !

Et quel conseil tu donnerais à quelqu’un qui voudrait se lancer dans la fabrication de meuble en carton mais qui ne sait pas par ou commencer?   Des bouquins, des stages etc… ?

E de commencer par un stage. Un stage permet de voir les bases, d’avoir des petits trucs pour commencer et de commencer par un petit meuble. Ce premier meuble doit servir pour apprendre les techniques et permet de faire des erreurs, erreurs qu’on pourra justement corriger pour le second. Ça n’a l’air de rien mais c’est physique, donc il faut partir sur un petit meuble pour le début pour ne pas se décourager dès le départ.

M oui moi mon premier meuble était petit je l’avais bien réussi, mais alors le second je n’avais pas utilisé les bonnes techniques du coup il était vraiment horrible. J’étais super déçu car j’y avais passé pas mal d’heures, je l’avais en plus crée. Du coup je l’ai jeté et pendant quelques temps je n’ai plus rien fait, j’ai dit “j’arrête”.  Jusqu’à ce que ça me reprenne …

E oui souvent tu es déçu quant tu fais les finitions, essentiellement les portes. C’est la chose la plus difficile à faire.

M tu as une technique pour les portes ou pas ?

E oui c’est de peindre de la matière déjà sur les 2 côtés pour éviter que ça gondole, ça neutralise la courbure. Il faut intervertir le sens des cannelures,  mettre déjà au moins 2 couches de carton même 3 dans l’idéal pour éviter que ça vrille.

M Je n’ai pas encore fait de porte mais je prends cette technique pour faire la façade de mes tiroirs. Je prends 3 cartons différents mais après je rajoute encore du carton gris sur les bords et en façade. Du coup, ça gondole moins et ça permet d’avoir une façade plate et lisse.portrait NB

Quel est ta prochaine actualité?

E Je vais participer à la semaine des déchets. Je vais animer des ateliers de 2 heures donc je vais essentiellement travailler sur des briques alimentaires (comme ça je reste dans le carton) et des bijoux en carton, ça prend moins de temps. Je fais des expos ou j’expose de petites choses (bijou, accessoire déco) et ou je fais la promotion de mes stages.

Bon et bien il ne me reste plus qu’à te souhaiter bonne chance pour la suite. Merci à toi Elodie pour ce moment de partage.

Le site d’Elodie

Si vous avez aimé cet article vous aimerez aussi :

La fabrication de meubles avec Marie k’rtonne